Conseils photo

 

Pour tous ceux qui partent à l'aventure en 4x4 ou non et qui souhaitent au retour  partager en images leurs périples. Il y a  certains accessoires incontournables dans la panoplie du voyageur. Au même titre que son appareil photographique, le trépied est un élément indispensable pour réussir des images dans des conditions de lumières difficiles. Cet article regroupe les différents éléments a avoir à l’esprit pour faire l’acquisition du trépied qui vous correspond.

Le Trépied

 

Indispensable la nuit, il est également incontournable pour certaines photos en pose longue. 


Avant tout il vous faut définir vos besoins, l’utilisation que vous allez faire de votre trépied va déterminer votre budget. Il existe des trépieds d’entrée de gamme qui suffisent pour faire de la photo occasionnelle mais qui ne correspondront pas à vos attentes si vous avez du matériel lourd ou si vous faites des poses très longues. 


Pesez votre appareil photographique avec votre plus gros objectif avant l'achat de votre trépied. Certains sont conçus pour supporter des charges plus ou moins lourdes.  


Pensez à choisir une rotule qui vous permettra de faire bouger votre appareil photo sur 360° dans l’espace. Regardez le mode de serrage ainsi que les possibilités de rotation. Préférez enfin les rotules dotées d’un support de fixation rapide, cela vous permettant d’installer et d’ôter votre matériel rapidement.

 

Il vous faudra choisir entre la légèreté du trépied et la stabilité. Plus un trépied sera lourd plus il sera stable et donc efficace pour la prise de vue en pose longue. Cependant, plus il sera lourd, plus il sera inadapté au transport en particulier lors de voyages sac à dos ou de randonnées. Pour cela, la solution est le carbone qui est plus léger que l’aluminium, mais qui est du coup plus chers. 


Les trépieds se font dans différentes hauteurs. Choisissez-en un en fonction de votre taille et de ce que vous avez à photographier. Pour cela vous devez regarder la hauteur du trépied colonne baissée.

 

Les trépieds sont dotés d’une colonne centrale permettant de gagner quelques dizaines de centimètres supplémentaires quand les pieds sont totalement déployés. Selon les types de photos que vous faites, vous aurez peut-être besoin de prendre des photos au ras du sol.

 

Dans ce cas, intéressez-vous à la hauteur minimale permise par le trépied. Dans certains cas le trépied avec sa rotule ne peut descendre sous les 60 cm, ce qui peut être un handicap pour photographier des plantes ou des animaux sur le sol.


Si votre trépied a vocation à voyager, intéressez-vous à sa taille une fois replié. En effet, un trépied de même hauteur complètement déployé peut exister en trois ou quatre sections. En quatre sections, un trépied une fois replié pourra tenir dans votre valise ou votre sac de voyage alors que la version en trois sections sera trop grande et constituera un bagage complémentaire. Ayez aussi à l’esprit que le monopode, moins cher et plus léger que le trépied peut rendre bien des services si vous utilisez de grandes focales.


Même s’il ne peut être utilisé par très faible luminosité, il peut vous rendre bien des services. Il constitue par exemple un accessoire indispensable pour la photo de sport ou la photographie animalière. Pour ma part, j'ai opté pour un trépied Vanguard, leur gamme complète de trépieds vous offre un rapport qualité prix très intéressent.


Texte : Carl Lacoste